Discussion autour du premier film

Discussion autour du 1er long métrage

Discussion autour du 1er long métrage

13

Fév

Discussion autour du 1er long métrage

Rencontre - Cycle Fiction - Hiver 2020

jeudi 13 février 2020
18 h 00 - 21 h 00

Main Film
2025 Rue Parthenais #301, Montréal, Quebec, H2K 3T2

Invitées : Jennifer Alleyn (Impetus), Sophie Dupuis (Chien de garde) & Mélanie Charbonneau (Fabuleuses).

Pour les membres entrée libre sur inscription / 10$ pour les non membres.

Ne manquez pas la chance unique de rencontrer les réalisatrices Jennifer Alleyn (Impetus), Sophie Dupuis (Chien de garde) & Mélanie Charbonneau (Fabuleuses) qui témoigneront de leurs visions et expériences personnelles d’une étape qui s’avère cruciale dans la carrière d’un cinéaste : créer son 1er long métrage. Elles discuteront des plus grands défis à relever lors de cet exploit : un échange de connaissances des plus enrichissants sur l’écriture du scénario, l’expérience sur le plateau, la préparation de la production et la diffusion de leur oeuvre. Réaliser un premier long métrage correspond à de véritables enjeux stratégiques, artistiques et humains difficiles à anticiper. Un précieux moment d’échange pour tous cinéastes ou cinéphiles qui souhaitent connaître les vrais enjeux de produire un 1er long métrage.

Sophie Dupuis © Babas Levrai

Sophie Dupuis a l’habitude d’ébranler les gens avec ses films percutants. Elle raconte des histoires dérangeantes mais émouvantes, parfois sombres mais surtout pleines de lumière. Sachant amalgamer tendresse et déchaînement, elle aime mettre en scène des familles défaillantes et des personnages indomptables. Avec ses nombreux courts métrages qui ont eu de beaux succès à travers le monde, Sophie a rapidement confirmé son amour pour les acteurs de qui on a souvent souligné les performances. Chien de garde, son premier long métrage, est un film coup de poing qui entraîne d’impétueux personnages dans un bouillonnant tourbillon de violences. En plus d’être sorti sur les écrans québécois, français et belges, avoir vu ses acteurs gagner des prix d’interprétation, avoir reçu huit nominations au Gala Québec Cinéma et quatre aux Canadian Screen Awards, Sophie a été sélectionnée pour représenter le Canada dans la course aux Oscars 2018. Elle est aujourd’hui en montage de son deuxième long métrage Souterrain qui met une scène une gang de mineurs qui travaillent dans une mine d’or au Nord de l’Abitibi.

Depuis 10 ans, Mélanie Charbonneau fait sa marque en tant que réalisatrice au Québec grâce à de nombreux projets d’envergure. Films, séries web, ou publicités, toutes ses réalisations ont en commun une approche remplie d’humour et d’humanité. Son premier court métrage, Seule, a été remarqué dans plusieurs festivals internationaux dont Namur, Fantasia, Cambridge, Off-Courts Trouville ou encore Cinema on the Bayou festival. Lunar-Orbit Rendezvous, son dernier court-métrage prend la forme d’une comédie romantique sci-fi. Il a été projeté en  compétition officielle au festival de Locarno en 2018, puis présenté dans une quarantaine d’autres festivals internationaux, où il a remporté de nombreux prix, dont le Solveig Anspash en Islande. Au Québec, il a poursuivi sur sa lancée lors du Festival du Nouveau Cinéma et à Regard sur le court métrage au Saguenay pour ensuite charmer de nombreuses audiences qui lui décernent le Prix du public notamment lors du Festival international de film en Abitibi, du Festival Longue Vues sur le court et du Festival « dans la tête de » de Rivière-du-loup. Film autofinancé et tourné en 16mm, Lunar-Orbit Rendezvous était en nomination pour l’Iris du meilleur court-métrage au dernier Gala Québec Cinéma. Avec Fabuleuses, son premier long métrage, Mélanie Charbonneau nous amène dans l’univers de trois jeunes femmes modernes qui tentent de faire leur place dans le monde et surtout… sur les réseaux sociaux. Elle signe une œuvre rafraîchissante et qui fait rire et réfléchir.

Jennifer Alleyn © Maryse Boyce/RIDM

Née en Suisse, Jennifer Alleyn est une artiste et cinéaste basée à Montréal. Elle a parcouru le monde en globe-trotter pour l’émission La course destination monde en 1992. En 1997, elle réalise Aurore et Crépuscule dans le long métrage collectif Cosmos, primé à Cannes. Plus récemment, une trilogie de films sur l’art, (L’atelier de mon père, Dix fois Dix et La vie Imaginée de Jacques Monory) lauréats au Festival International du film sur l’art (FIFA), confirme son approche d’archéologue de l’art. Elle développe parallèlement au cinéma, une pratique plastique qui intègre la vidéo, l’installation et la photographie. Les thèmes de l’absence et de la perte font écho dans son travail à un idéal de solidarité humaine. Elle présente Son plus cher désir, une installation en collaboration avec l’écrivaine Nancy Huston au Musée des beaux-arts de Montréal en 2011. Ses oeuvres récentes ont été présentées à la Galerie C de Neuchâtel en Suisse au printemps 2016. En 2018, elle invite le réel à bousculer la fiction, dans son premier long métrage Impetus. Film hybride qu’elle réalise et produit, Impetus est lancé en Italie avant de participer à la compétition du Festival Slamdance, aux USA. Sorti sur les écrans en janvier 2019, il surprend en gardant l’affiche 6 semaines. La critique et le public qui saluent la liberté de forme et découvrent les acteurs Pascale Bussières et Emmanuel Schwartz, criants de vérité. L’Observatoire du cinéma au Québec, en collaboration avec la Faculté des arts et sciences de l’Université de Montréal, décerne le prix Création 2019, à Jennifer Alleyn, pour sa contribution exceptionnelle au développement de la cinématographie québécoise.



INSCRIPTION

- En ligne (Eventbrite)

- Par téléphone
514 845 7442 (VISA / PAYPAL sur demande)

- Au bureau
L-J 10h-17h (Interac - VISA - comptant)

Votre inscription est validée une fois le paiement effectué

Événement Facebook

soutien aux cinéastes indépendants