Évènement à venir

  • Introduction au cinéma expérimental - 08/05/2018 - 18 h 00 - 21 h 00
  • Introduction au cinéma expérimental

    8

    Mai


    Introduction au cinéma expérimental

    Atelier - Session exploratoire - printemps 2018

    Date / Heure
    8 mai 2018
    18 h 00 - 21 h 00

    Lieu
    Main Film
    3981 Boulevard Saint-Laurent #750, Montréal, Québec, H2W 1Y5


    Instructeur : Guillaume Vallée, réalisateur (Le bulbe tragique, Les larmes d’Eros)
    10 $ membre – 15 $ non membre
    Atelier théorique


    Le cinéma expérimental peut être difficile à définir de par sa nature décloisonnée, libre de contraintes formelles et constamment en évolution. Cet atelier théorique et analytique présente un portrait des tendances de création en cinéma expérimental, de l’historique du genre jusqu’aux pratiques actuelles. Une sélection de films et vidéos d’artistes connus et émergents sera présentée, suivie d’une discussion de groupe.


    Cinéaste expérimental, artiste vidéo et commissaire indépendant, Guillaume Vallée s’intéresse à toutes formes alternatives de l’image en mouvement. Son travail fait usage de différentes techniques techno-artisanales en explorant la matérialité médiatique par des interventions directes, des manipulations optiques et de la distorsion analogique dans le but de créer des oeuvres hybrides et élargies. Ses performances audiovisuelles ont été présentées dans une multitude de festivals (MUTEK, O.F.N.I., FICFA, Les Percéides, (…)) et ses films et vidéos expérimentaux, en distribution chez Vidéographe et le Winnipeg Film Group  ont été présentés internationalement. Son court-métrage, Le bulbe tragique, a remporté le  »Best Canadian Work » au festival WNDX (Festival of Moving Image). Il est aussi co-fondateur & programmateur au Festival Ibrida*Pluri, avec Sonya Stefan et Samuel Bobony.  Son dernier court-métrage Self-talk with nothingness a joué en Première Mondiale au FIFA Expérimental en mars dernier.

    En savoir +

  • Création SUPER 8 - 12/05/2018 - 10 h 00 - 17 h 00
  • Création SUPER 8

    12

    Mai


    Création SUPER 8

    Atelier - Session exploratoire - printemps 2018

    Date / Heure
    12 mai 2018
    10 h 00 - 17 h 00

    Lieu
    Main Film
    3981 Boulevard Saint-Laurent #750, Montréal, Québec, H2W 1Y5


    Partie 1 : samedi 12 mai, 10 h – 17 h
    Partie 2 : mercredi 13 juin, 18 h – 21 h

    Instructeur : Brian Virostek, réalisateur (Summer Echo, Seed)
    Atelier pratique

    Membre 100$ / Non membre 150$
    Le prix de l’atelier comprend une cartouche de film Super 8 noir & blanc et la location d’une caméra Super 8 pour 48 heures consécutives.


    Cet atelier offre au participant une occasion unique d’appréhender toutes les subtilités et possibilités de la création au format Super 8, tout en constituant une initiation au travail avec la pellicule en général.
    Au cours de cet atelier seront abordés les diverses fonctions des caméras Super 8, les types de pellicule, le posemètre, et les différentes options de développement.
    Par la suite, les participants disposent d’une caméra pendant 48 heures pour tourner leur film Super 8 de 3 minutes (temps d’une cartouche) avec montage en direct dans la caméra. En juin, les participants découvrent et présentent les films ainsi réalisés.
    Le participant peut choisir de développer son film à la main lors de l’atelier du 3 juin ou d’envoyer sa cartouche au laboratoire (à ses propres frais dans les deux cas).


    Brian Virostek est né à London en Ontario. Il a étudié à BealArt (1997), une école secondaire d’art en Ontario ainsi qu’à l’Université Concordia (Baccalauréat à la faculté des Beaux Arts, 2000) et il a reçu le Main Film Award pour son dévouement et engagement pour les films expérimentaux. Il déménage en 2001 en Corée du Sud, où il se concentre sur l’improvisation musicale et l’accompagnement en danse moderne.

    En 2012, il complète sa maîtrise à la faculté des Beaux Arts à l’Université Concordia. Il  travaille en tant que conservateur au contenu médiatique pour le Moving Image Preservation Project au sein du Visual Collections Repository du département des Beaux Arts de l’Université Concordia.

    En savoir +

  • CRÉATION 16 et SUPER 16 (BOLEX) - 19/05/2018 - 20/05/2018 - Toute la journée
  • CRÉATION 16 et SUPER 16 (BOLEX)

    19

    Mai

    -

    20

    Mai


    CRÉATION 16 et SUPER 16 (BOLEX)

    Atelier - Session exploratoire - printemps 2018

    Date / Heure
    19 mai 2018 - 20 mai 2018
    Toute la journée

    Lieu
    Main Film
    3981 Boulevard Saint-Laurent #750, Montréal, Québec, H2W 1Y5


    Horaire :
    Partie 1 : samedi 19 mai, 10 h – 16 h et
    dimanche 20 mai, 13 h – 17 h
    Partie 2 : mercredi 6 juin, 18 h – 21 h

    Instructrice : Erin Weisgerber, réalisatrice (Traces)
    Membre 150$ / Non membre 225$
    Atelier pratique


    Le prix de l’atelier comprend la réalisation de tests techniques et leur développement. Documentation de l’atelier en anglais.


    Les caméras Bolex sont des caméras légères, peu coûteuses et polyvalentes. Elles sont emblématiques du cinéma indépendant et des films d’artistes car leur simplicité en fait un outil idéal pour apprendre à tourner en pellicule tout en permettant un large contrôle créatif grâce leurs fonctionnalités avancées.
    Nous vous proposons pendant deux jours d’apprendre à manipuler la caméra et en maîtriser les subtilités notamment :
    fonctionnement interne de la caméra / fonctionnement et choix de pellicules / fonctions et accessoires / manipulations de la caméra – vérification, préparation, nettoyage et chargement / choix des objectifs / exposition et utilisation d’un posemètre / possibilités créatives offertes / etc.
    Également vous apprendrez à vous préparer aux réalités d’un tournage analogique avec quelques outils utiles.
    La dernière partie de l’atelier sera consacrée aux visionnements des tests couleur et noir et blanc réalisés en groupe pendant les deux premiers jours de l’atelier.
    De nombreux extraits de films tournés en Bolex seront visionnés durant l’atelier afin d’illustrer le champs des possibles offertes par ces caméras.
    caméras utilisées pendant l’atelier : Caméra Bolex RX-5 16mm et EBM Super 16mm


    Erin Weisgerber est une cinéaste basée à Montréal et diplômée de l’école de cinéma Mel Hoppenheim. Elle détient un baccalauréat en philosophie et littérature anglaise et est récipiendaire d’un diplôme en étude de la communication. Erin travaille avec les propriétés physiques et chimiques de la photochimie de la pellicule pour créer des petits courts poétiques et des installations.  Elle est membre du collectif Montréalais Double Négatif. Ses films ont joué au Canada, en Europe, aux États-Unis, en corée, et au Liban. 

    En savoir +

  • Développement à la main (noir et blanc / inversible) - 26/05/2018 - 10 h 00 - 17 h 00
  • Développement à la main (noir et blanc / inversible)

    26

    Mai


    Développement à la main (noir et blanc / inversible)

    Atelier - Session exploratoire - printemps 2018

    Date / Heure
    26 mai 2018
    10 h 00 - 17 h 00

    Lieu
    Main Film
    3981 Boulevard Saint-Laurent #750, Montréal, Québec, H2W 1Y5


    Instructeur : Guillaume Vallée (Le bulbe tragique, Les larmes d’Eros)
    100 $ membre – 150 $ non membre
    Atelier pratique


    Prérequis : Chaque participant doit apporter une bobine (noir et blanc inversible) de 16mm ou de Super 8 exposé. Aucun temps de tournage ne sera alloué le jour de l’atelier. Le prix de l’atelier comprend les chimies.

    Le développement à la main permet au cinéaste un contrôle unique sur le résultat visuel de son film. Lors de cet atelier pratique, les participants apprennent quelles chimies utiliser, les recettes de développement ainsi que les principes de base d’utilisation d’une chambre noire. Un visionnement des résultats ainsi qu’une discussion clôtureront l’atelier.


    Cinéaste expérimental, artiste vidéo et commissaire indépendant, Guillaume Vallée s’intéresse à toutes formes alternatives de l’image en mouvement. Son travail fait usage de différentes techniques techno-artisanales en explorant la matérialité médiatique par des interventions directes, des manipulations optiques et de la distorsion analogique dans le but de créer des oeuvres hybrides et élargies. Ses performances audiovisuelles ont été présentées dans une multitude de festivals (MUTEK, O.F.N.I., FICFA, Les Percéides, (…)) et ses films et vidéos expérimentaux, en distribution chezVidéographe, et le Winnipeg Film Group, ont été présentés internationalement. Son court-métrage, Le bulbe tragique, a remporté le  »Best Canadian Work » au festival WNDX (Festival of Moving Image). Il est aussi co-fondateur & programmateur au Festival Ibrida*Pluri, avec Sonya Stefan et Samuel Bobony. Son dernier court-métrage Self-talk with nothingness a joué en Première Mondiale au FIFA Expérimental en mars dernier.

  • Initiation à l'art sonore expérimental - 29/05/2018 - 18 h 00 - 21 h 00
  • Initiation à l'art sonore expérimental

    29

    Mai


    Initiation à l’art sonore expérimental

    Atelier - Session exploratoire - printemps 2018

    Date / Heure
    29 mai 2018
    18 h 00 - 21 h 00

    Lieu
    Main Film
    3981 Boulevard Saint-Laurent #750, Montréal, Québec, H2W 1Y5


    Horaires :
    Mardi 29 mai, 18 h – 21 h
    Mercredi 20 juin, 18 h – 21 h

    Instructeur : Guillaume Campion
    tarif : 60 $ membre –  90 $ non membre


    Comment créer une œuvre à partir de sons ? Comment des lieux, des sonorités, des musiques, des voix peuvent évoquer bien au-delà de leurs sens ?
    Nous vous proposons à travers cet atelier de venir explorer ces avenues créatives et de créer votre propre pièce audio.
    L’atelier mettra l’accent sur l’exploration sonore (sons ambiants / voix / objets sonores) et sa captation. Des exercices de prises de son seront réalisés lors de la première partie permettant la découverte des aspects créatifs et techniques de l’enregistrement.
    Également une sélection d’œuvres sonores vous sera présentée afin d’illustrer les possibilités offertes.
    Par la suite, vous disposerez de 20 jours pour capter des sons et explorer votre créativité.
    Lors de la deuxième partie de l’atelier, un temps sera consacré à l’écoute de vos créations et à l’étude collective d’une œuvre.

    Matériel requis : pensez à prendre une clé USB avec vous.
    Notez qu’aucun temps ne sera consacré durant l’atelier à l’apprentissage du montage sonore.
    Pour les participants qui ne seraient pas à l’aise avec cet aspect, une fiche technique vous sera remise à la fin de la première partie de l’atelier afin de vous guider dans l’utilisation du logiciel gratuit Reaper.


    Guillaume Campion est un compositeur et artiste sonore. Alliant musique, parole et prises de son in situ, ses oeuvres se retrouvent au croisement de la musique électroacoustique et du documentaire sonore. Il est co-fondateur de Trames, une entreprise dédiée à la création audionumérique et à la démocratisation de l’art sonore.

    https://www.tramesaudio.com/

    En savoir +

  • Pratiques de remix et détérioration de l’image - 02/06/2018 - 10 h 00 - 17 h 00
  • Pratiques de remix et détérioration de l’image

    2

    Juin


    Pratiques de remix et détérioration de l’image

    Atelier - Session exploratoire - printemps 2018

    Date / Heure
    2 juin 2018
    10 h 00 - 17 h 00

    Lieu
    Main Film
    3981 Boulevard Saint-Laurent #750, Montréal, Québec, H2W 1Y5


    Atelier en 2 parties :
    Samedi 2 juin, 10h – 17h
    Mercredi 27 juin, 18h – 21h

    Instructeur : Charles-André Coderre, réalisateur (Déserts, Granular Film : Beirut)
    Membre 100$ / Non membre 150$


    Durant cet atelier vous serez initié à différentes techniques utilisées lors de la création d’une œuvre expérimentale. Découvrez et testez ces procédés, issus d’un même geste artistique, qui donnent au médium un nouveau sens en questionnant l’expérience cinématographique du cinéaste comme du spectateur. L’utilisation de métrages trouvés (found footage) ainsi que les techniques de détérioration chimique et de travail direct sur la pellicule, qu’elle soit remixée, grattée, délavée, colorisée ou encore enterrée, ont traversé les époques et seront présentées au travers d’exemples et d’extraits de films. Par la suite, les participants disposent d’un mois pour mettre en pratique les apprentissages et réaliser les explorations de leurs choix. La 2e partie de l’atelier sera l’occasion de découvrir les résultats des expérimentations de chacun et d’en discuter en groupe.


    Charles-André Coderre vit et travaille à Montréal. Il est détenteur d’une maîtrise de l’Université de Montréal portant sur le cinéma expérimental contemporain. Dévoué aux techniques de cinéma analogique, il est membre du collectif montréalais Double Négatif. Il a réalisé plusieurs courts métrages expérimentaux dont H2T (2013) et Granular Film – Beirut (2017). Il travaille également sur des projections en direct pour plusieurs performances et concerts de musique. Il fait notamment partie du projet audiovisuel Jerusalem In My Heart (Constellation Records) aux côtés de Radwan Ghazi Moumneh. Il collabore également avec d’autres musiciens tels que Jessica Moss, Roger Tellier-Craig, Charles Barabé, Philippe Battikha & Dominic Marion. En 2016, il a présenté son premier long-métrage Déserts, co-réalisé avec Yann-Manuel Hernandez.

    En savoir +

  • Performances visuelles - 05/06/2018 - 18 h 00 - 21 h 00
  • Performances visuelles

    5

    Juin


    Performances visuelles

    Atelier - Session exploratoire - printemps 2018

    Date / Heure
    5 juin 2018
    18 h 00 - 21 h 00

    Lieu
    Main Film
    3981 Boulevard Saint-Laurent #750, Montréal, Québec, H2W 1Y5


    Instructeur : Charles-André Coderre, réalisateur (Déserts, Granular Film : Beirut)
    35 $ membre – 50 $ non membre
    Atelier théorique


    Au delà de la monobande projetée dans une salle de cinéma, on retrouve maintenant des oeuvres visuelles cinétiques dans des environnements variés. Lors de cet atelier théorique, les participants parcourent l’historique des pratiques de performances visuelles, des exemples de pratiques contemporaines seront présentés ainsi que les dispositifs qui émettent de la lumière pour présenter des images dans un contexte de performance, notamment les projecteurs 16mm, les rétroprojecteurs et les projecteurs numériques. Des techniques pour moduler les images en direct seront aussi étudiées, tels que les prismes, les filtres, les synthétiseurs et les logiciels.


    Charles-André Coderre vit et travaille à Montréal. Il est détenteur d’une maîtrise de l’Université de Montréal portant sur le cinéma expérimental contemporain. Dévoué aux techniques de cinéma analogique, il est membre du collectif montréalais Double Négatif. Il a réalisé plusieurs courts métrages expérimentaux dont H2T (2013) et Granular Film – Beirut (2017). Il travaille également sur des projections en direct pour plusieurs performances et concerts de musique. Il fait notamment partie du projet audiovisuel Jerusalem In My Heart (Constellation Records) aux côtés de Radwan Ghazi Moumneh. Il collabore également avec d’autres musiciens tels que Jessica Moss, Roger Tellier-Craig, Charles Barabé, Philippe Battikha & Dominic Marion. En 2016, il a présenté son premier long-métrage Déserts, co-réalisé avec Yann-Manuel Hernandez.

    En savoir +

     

  • Effets spéciaux sur pellicule (noir et blanc) - 16/06/2018 - 10 h 00 - 17 h 00
  • Effets spéciaux sur pellicule (noir et blanc)

    16

    Juin


    Effets spéciaux sur pellicule (noir et blanc)

    Atelier - Session exploratoire - printemps 2018

    Date / Heure
    16 juin 2018
    10 h 00 - 17 h 00

    Lieu
    Main Film
    3981 Boulevard Saint-Laurent #750, Montréal, Québec, H2W 1Y5


    Instructeur : Alexandre Larose, réalisateur (Ville Marie, Brouillard)

    Samedi 16 et dimanche 17 juin 2018

    150 $ membre – 225 $ non membre
    Atelier pratique
    Le prix de l’atelier comprend la pellicule et les chimies de développement.


    Au cours de cet atelier pratique, les participants apprennent à opérer la tireuse optique 16mm JK ainsi que les différentes techniques de création d’effets spéciaux sur pellicule. Le premier jour de l’atelier, les participants prennent part à des séances de tests, explorent le choix de pellicules et la création d’effets optiques, incluant les zooms optiques, le gonflage super 8, les caches, les polyptyques (splits-screens) et les génériques. Le deuxième jour, les participants mettront en pratique leurs apprentissages de la veille en réalisant différentes séquences. Les images ainsi créés seront développées à la main et feront l’objet d’une projection suivie d’une discussion.


    Originaire de l’Abitibi, Alexandre Larose s’intéresse à la pratique cinématographique alors qu’il termine des études en ingénierie mécanique en 2001. Il s’installe aussitôt à Montréal où il suit le programme des Beaux-Arts puis une termine une Maîtrise de cinéma à l’université Concordia en 2013. Depuis dix ans, il développe une pratique artisanale centrée sur le médium film, où la réflexion sur le rôle de l’instrumentation technique et ses possibles est cruciale. Ses premiers films, 930 et Ville Marie – A notamment, sont marqués par l’utilisation de la tireuse optique, tout particulièrement dans le second qui met en place un travail sur la couleur, sur les textures, et surtout un « vignettage » de l’image complexe, et extrêmement rigoureux. Il privilégie aujourd’hui une approche plus directe du matériau filmique sans renoncer ni à son intérêt pour les questions d’ingénierie héritées de sa formation initiale, ni à l’obsession que tous ses films développent, sous des formes différentes, pour le motif du passage ou de la traversée.

    En savoir +

  • Stratégie de distribution/diffusion - 19/06/2018 - 18 h 00 - 21 h 00
  • Stratégie de distribution/diffusion

    19

    Juin


    Stratégie de distribution/diffusion

    Atelier - Session exploratoire - printemps 2018

    Date / Heure
    19 juin 2018
    18 h 00 - 21 h 00

    Lieu
    Main Film
    3981 Boulevard Saint-Laurent #750, Montréal, Québec, H2W 1Y5


    19 juin 2018 I 18h à 21h
    Instructeur : Serge Abiaad, directeur général de La Distributrice de Films (Avec le temps, Mark Morgenstern, Vole, vole tristesse, Miryam Charles…)

    35 $ membre – 50 $ non membre


    Découvrez la stratégie de distribution du cinéma expérimental. De l’auto-distribution, en passant par les festivals, les marchés, les galeries, les distributeurs ou bien encore le web, l’instructeur passera en revue les différentes étapes de mise en marché, les outils promotionnels indispensables, les acteurs clés et les lieux potentiels de diffusion, afin que vous soyez en mesure de mettre en place une méthodologie pertinente.



    Serge Abiaad a enseigné le cinéma à l’Université de Montréal et au Cégep Édouard-Montpetit.

    Il est le directeur général de La Distributrice de Films.

soutien aux cinéastes indépendants