Évènement à venir

  • DEMANDE DE SUBVENTION SODEC: ÉCRITURE ET RÉVISION "JEUNES CREATEURS" - 10/10/2018 - 31/10/2018 - 18 h 00 - 21 h 00
  • DEMANDE DE SUBVENTION SODEC: ÉCRITURE ET RÉVISION "JEUNES CREATEURS"

    10

    Oct

    -

    31

    Oct


    DEMANDE DE SUBVENTION SODEC: ÉCRITURE ET RÉVISION « JEUNES CREATEURS »

    Atelier - Cycle documentaire - Automne 2018

    Date / Heure
    10 octobre 2018 - 31 octobre 2018
    18 h 00 - 21 h 00

    Lieu
    Main Film
    2025 rue Parthenais, Montréal, Qc, H2K 3T2, local #301


    ATELIER EN 2 PARTIES

    Formatrice I Carmen Garcia, productrice chez Argus Films
    Membres 65$ I Non membre 95$

    Cet atelier est un incontournable si vous prévoyez soumettre une demande de subvention à la SODEC au programme d’aide aux jeunes créateurs (production). Les éléments essentiels à fournir dans votre demande relatifs à votre budget et au formulaire seront dévoilés ainsi que différentes stratégies afin d’optimiser votre demande. Complété par une révision de votre demande en deuxième partie d’atelier, vous aurez toutes les informations nécessaire pour soumettre un dossier conforme.

    La date du prochain dépôt jeunes créateurs (production) à la SODEC est le 21 novembre 2018.


    Carmen Garcia
    Après des études en lettres et communication, et des emplois dans le milieu de l’édition et du journalisme, Carmen fait ses débuts de productrice à Ciné-Contact avec L’enjeu des femmes, une série documentaire réalisée par des cinéastes du monde entier dont Mira Nair. En 1988, elle fonde Argus Films tout en continuant de collaborer avec d’autres sociétés de production dont Pixcom et Gala Films et avec l’Office national du Film du Canada en tant que productrice, scénariste et réalisatrice. Elle a également coproduit plusieurs films avec l’ONF. Depuis 2003, après deux ans comme analyste à Téléfilm Canada, elle donne un nouveau départ à Argus Films.

    Carmen est membre du Comité exécutif de DOC Québec depuis 2006. En 2011, après avoir siégé quatre ans au Conseil d’administration de l’AQMP (association des producteurs québécois), Carmen a été nommée Présidente de l’Observatoire du documentaire et a agi en tant que telle durant trois ans. Elle enseigne le métier de productrice de documentaire à l’INIS.

     

  • TECHNIQUES ALTERNATIVES DE CRÉATION DOCUMENTAIRE  - 18/10/2018 - 18 h 00 - 21 h 00
  • TECHNIQUES ALTERNATIVES DE CRÉATION DOCUMENTAIRE 

    18

    Oct


    TECHNIQUES ALTERNATIVES DE CRÉATION DOCUMENTAIRE 

    Atelier - Cycle documentaire - Automne 2018

    Date / Heure
    18 octobre 2018
    18 h 00 - 21 h 00

    Lieu
    Main Film
    2025 rue Parthenais, Montréal, Qc, H2K 3T2, local #301


    JEUDI 18 OCTOBRE I 18h à 21h
    VENDREDI 19 OCTOBRE I 13h à 16h
    – ATELIER EN 2 PARTIES

    Formateur I Nicolas Renaud, réalisateur (La Nouvelle Rupert)
    Membre 65$  I  Non-membre 95$


    Vous découvrirez diverses formes documentaires non-traditionnelles telles que l’animation, le collage, l’intégration de séquences fictives et le documentaire expérimental à l’aide d’extraits de films. Des sujets variés comme l’esthétique visuelle, le traitement sonore ou encore le rapport du cinéaste avec ses personnages seront considérés sous un angle qui invite à élargir le champ des possibilités pour représenter le réel. Abordez ainsi par la suite vos propres projets en explorant de nouvelles manières de raconter et développer l’originalité dans vos oeuvres.


    Nicolas Renaud
    Il réalisé au cours des vingt dernières années des installations vidéo, des films expérimentaux et des documentaires. La Nouvelle Rupert (Brave New River) s’est mérité le Prix du 1er long-métrage par un cinéaste canadien à Hot Docs 2013. Il travaille aussi comme monteur sur des projets documentaires et expérimentaux, dont récemment le long-métrage 13, un ludodrame sur Walter Benjamin (Carlos Ferrand, 2017). Il est chargé de cours en cinéma et en arts plastiques à l’Université Concordia et collabore à la programmation de films du festival Présence autochtone.

  • WEBDOC: ÉCRITURE NUMERIQUE & CONCEPTION D’UN PROJET TRANSMEDIA - 23/10/2018 - 18 h 00 - 21 h 00
  • WEBDOC: ÉCRITURE NUMERIQUE & CONCEPTION D’UN PROJET TRANSMEDIA

    23

    Oct


    WEBDOC: ÉCRITURE NUMERIQUE & CONCEPTION D’UN PROJET TRANSMEDIA

    Atelier - Cycle documentaire - Automne 2018

    Date / Heure
    23 octobre 2018
    18 h 00 - 21 h 00

    Lieu
    Main Film
    2025 rue Parthenais, Montréal, Qc, H2K 3T2, local #301


    Formatrice I Marie-Claude Fournier, réalisatrice (BOW’T Trail, Mes États Nordiques)
    Membre 40$  I  Non-membre 60$


    Webdocumentaire ou œuvre polymorphe, le genre n’en est pas moins en constant renouvellement. Lors de cet atelier, nous aborderons les spécificités de l’écriture d’un projet transmédia, pourquoi et comment déployer un sujet sur une plateforme numérique interactive; l’occasion ici d’explorer de nouveaux champs narratifs sans négliger l’importance du contenu. Nous identifierons les outils nécessaires à sa conception et discuterons des façons de produire et vendre son projet.
    Le tout au regard d’études de cas des différents formats de webdocumentaires existants. Un atelier et une discussion à ne pas manquer!


    Marie-Claude Fournier œuvre dans le milieu de la réalisation depuis dix-huit ans. Elle a d’abord travaillé dans le monde télévisuel, notamment en variété, où elle a assisté des réalisateurs et des metteurs en scène de renom qui lui ont appris les bases du métier. Elle compte aujourd’hui plus de treize années d’expériences en réalisation, autant en multi-caméras qu’en vidéo légère, sur divers magazines, reportages et projets corporatifs. Depuis 2010, elle consacre sa carrière au genre documentaire qu’elle a exploré sous différentes formes : linéaire, court, long et interactif.

    Récipiendaire du Fonds TV5 2012, elle a coproduit et coréalisé le webdocumentaire MES ÉTATS*NORDIQUES, (coproduit avec TV5 Québec-Canada) traitant de la réalité de l’enseignement au Nunavik. L’œuvre s’est démarqué dans plusieurs festivals et s’est entre autres mérité un prix Gémeaux en 2013. Plusieurs de ses courts (Le poids de la ressemblance, Femme Centaure, Dans la cour de Vivianne Gauthier) ont été sélectionnés dans des festivals nationaux et internationaux.

    Dans le cadre de réalisation de projets de médiation culturelle, Marie-Claude a collaboré étroitement avec les RIDM, le Wapikoni mobile et Le Projet Harmonie. Ce travail l’a amenée à travailler à deux reprises avec des élèves d’écoles secondaires de Montréal avec qui elle a créé, en collaboration des professionnels du milieu interactif (PLIAB) et du milieu documentaire, deux webdocumentaires interactifs (Sans cell, trop cruel (2014), Futur pas sûr (2016)) faits par ou pour des adolescents. Depuis juin 2016, elle travaille sur le projet interactif BOW’T Trail avec la danseuse et chorégraphe Rhodnie Désir qui aborde le déploiement des cultures afro-descendantes à travers les Amériques.

    Marie-Claude a été formée en Art et Technologie des Médias au Cégep de Jonquière (1999), détient un AEC en Photographie professionnelle au Cégep du Vieux Montréal (2005), ainsi qu’une spécialisation en Réalisation documentaire à L’inis (2010). Elle travaille actuellement comme productrice déléguée aux projets corporatifs du Wapikoni mobile.

     

     

  • TECHNIQUES D'ENTREVUES - 25/10/2018 - 18 h 00 - 22 h 00
  • TECHNIQUES D'ENTREVUES

    25

    Oct


    TECHNIQUES D’ENTREVUES

    Atelier - Cycle documentaire - Automne 2018

    Date / Heure
    25 octobre 2018
    18 h 00 - 22 h 00

    Lieu
    Main Film
    2025 rue Parthenais, Montréal, Qc, H2K 3T2, local #301


    Formateur I Richard Brouillette, réalisateur (Oncle Bernard – L’anti-leçon d’économieL’encerclement – La démocratie dans les rets du néolibéralisme)
    Membre 40$ I Non-membre 60$


    L’entrevue en documentaire est une étape déterminante dans la réalisation de son film. Comment construire sa relation réalisateur-personnage? Comment appréhender ses personnages en fonction de leur personnalité et leur histoire? À travers les entrevues comment illustrer leur singularité? Quelles approches choisir en fonction du style documentaire?
    Autant de questionnements traités dans cet atelier afin de mener aux mieux ses entrevues et faire les choix les plus pertinents pour son œuvre.


    Richard Brouillette
    Richard Brouillette est un producteur, réalisateur, monteur et programmateur. D’abord critique à l’hebdomadaire Voir (1989), il a ensuite œuvré pour la société de distribution indépendante Cinéma Libre (1989-1999). En 1993, il a fondé le centre d’artiste autogéré La Casa Obscura, où il organise depuis un ciné-club hebdomadaire. Il a produit et réalisé Trop c’est assez (doc., 111 min., 1995); Carpe diem (essai, 5 min., 1995), L’encerclement – La démocratie dans les rets du néolibéralisme (doc., 160 min., 2008), Prends garde à la douceur des choses (essai, 2 min., 2014) et Oncle Bernard – L’anti-leçon d’économie (doc., 79 min., 2015). Il a aussi participé au film collectif À StHenri le 26 août (doc., 87 min, 2011) et produit huit longs métrages (dont sept documentaires). Toujours impliqué dans le milieu du cinéma indépendant, il a siégé sur le conseil d’administration de nombreux organismes, dont Main Film (2002-2015). En 2014, il s’est mérité le Prix du CALQ du créateur de l’année en Mauricie.

     

     

  • CRÉATION DOCUMENTAIRE SONORE - 30/10/2018 - 20/11/2018 - 18 h 00 - 21 h 00
  • CRÉATION DOCUMENTAIRE SONORE

    30

    Oct

    -

    20

    Nov


    CRÉATION DOCUMENTAIRE SONORE

    Atelier - Cycle documentaire - Automne 2018

    Date / Heure
    30 octobre 2018 - 20 novembre 2018
    18 h 00 - 21 h 00

    Lieu
    Main Film
    2025 rue Parthenais, Montréal, Qc, H2K 3T2, local #301


    ATELIER EN 2 PARTIES

    Formateur I Olivier Ginestet, réalisateur, concepteur sonore (La fantaisie du BRAMS)

    Membre 65$  I  Non-membre 95$


    S’il est difficile de définir de façon immuable le documentaire sonore, il n’en est pas moins un genre à part entière. Discrète sur les ondes, la création sonore se voit tout de même offrir une place plus grande dans les grilles de programmation, en radio, en festivals ou encore sur la toile. Elle permet aux documentaristes d’explorer de nouvelles voies créatives et d’étoffer leur art du récit.
    Dans cet atelier vous aborderez les différentes étapes de réalisation d’un projet en intégrant diverses formes narratives. Vous verrez comment préparer une courte entrevue et choisir votre équipement. Vous aurez également l’occasion de réaliser une forme courte de documentaire sonore* entre les deux parties de l’atelier.

    *les participants à l’atelier bénéficieront d’un tarif préférentiel sur leur besoin en équipement dans ce cadre.


    Voila plusieurs années qu’Olivier Ginestet baigne dans les milieux sonores. Après cinq ans consacrés à mettre en onde une émission de radio sur la bande FM parisienne, il se tourne vers le documentaire sonore parce qu’il est, pour lui, le médium le moins intrusif par lequel le sujet peut léguer une parole. Une parole qui s’est souvent inscrite, parmi ses précédentes créations, dans des luttes collectives ou des problématiques sociales. Il a depuis signé plus d’une douzaine d’oeuvres sous le nom de Vestibule Sonore: documentaires, expérimentations, paysages sonores, bandes son pour le théâtre. Installé aujourd’hui à Montréal, il propose de faire découvrir le potentiel narratif et onirique du son lors des Soirées d’Écoute Publique dont il est le co-fondateur et le co-organisateur. Depuis 2016, il est également co-organisateur du concours de documentaire sonore, le réel à l’écoute en partenariat avec les RIDM.

    Le reste du temps, il enseigne le français à des nouveaux arrivants lors d’ateliers dans lesquels la matière sonore n’est jamais très loin.

  • RACONTER AVEC LA CAMÉRA: LE SENS ET L’ESTHÉTIQUE DOCUMENTAIRE - 03/11/2018 - 04/11/2018 - 10 h 00 - 17 h 00
  • RACONTER AVEC LA CAMÉRA: LE SENS ET L’ESTHÉTIQUE DOCUMENTAIRE

    3

    Nov

    -

    4

    Nov


    RACONTER AVEC LA CAMÉRA: LE SENS ET L’ESTHÉTIQUE DOCUMENTAIRE

    Atelier - Cycle documentaire - Automne 2018

    Date / Heure
    3 novembre 2018 - 4 novembre 2018
    10 h 00 - 17 h 00

    Lieu
    Main Film
    2025 rue Parthenais, Montréal, Qc, H2K 3T2, local #301


    ATELIER EN 2 PARTIES

    Formateur I Alex Margineanu, chef opérateur (L’homme de l’Isle, Le commun des mortels, Carnets d’un grand détour)

    Membre 185 $ I  Non-membre 225 $


    Cet atelier à la fois théorique et pratique vous enseignera comment composer efficacement vos images afin d’orienter le regard du spectateur et de produire l’effet esthétique et émotionnel.
    Les différentes approches esthétiques, les conseils pratiques de direction photo dans un contexte documentaire et les différents exercices réalisés feront en sorte que vous apprendrez à traduire vos intentions en images avec plus de dextérité.

    Aucun temps ne se sera alloué à l’apprentissage de l’utilisation d’une caméra.


    Alex Margineanu
    Alex a signé la direction photo d’une cinquantaine de projets documentaires, fiction et séries au cours des vingt dernières années, parmi lesquels « Claude N’est Pas Mort » (réal. Bruno Boulianne), « Brasilia, Life After Design » (réal. Bart Simpson) «Montréal la Blanche» (réal. Bachir Bensaddek), « The Price We Pay » (réal. Harold Crooks), « Le Commun des Mortels », « Nation » (Carl Leblanc), « Bagarreurs » (Sophie Lambert), « Grassroots in Dry Lands », « Come Worry With Us » (Helene Klodawsky), « Séances » (Danic Champoux), « Bull’s Eye, Un Peintre à l’affut » (Bruno Boulianne), « Le Coeur d’Auschwitz » (Carl Leblanc), « Toute une famille » (série, Sophie Lambert) « J’me voyais déjà » (Bachir Bensaddek), « 50 tonnes d’épinette» (Bruno Boulianne), « Les justes » (Karyna Goma/Stéphane Thibault), « Le 4125 Parthenais » (Isabelle Lavigne).

    Il a aussi réalisé deux documentaires, Waves Across the Seaway (2010), et Mamaie (2005).
    À travers sa carrière, il privilégie un style cinématographique riche et polymorphe, qui vise à exprimer la vision personnelle derrière chaque projet, s’inspirant autant de l’héritage documentaire que des techniques du cinéma de fiction, de l’art contemporain ou du vidéoclip.
    Roumain d’origine, montréalais et québécois d’adoption, Alex a été formé dans la tradition cinématographique québécoise, sur des plateaux de tournage très variés, d’abord en cinéma de fiction, ensuite dans le riche univers documentaire, ayant assisté des directeurs photo comme Jean-Claude Labrecque, Michel LaVeaux et Marc Gadoury, entre autres.

     

  • STRATÉGIE DE DIFFUSION & DISTRIBUTION - 06/11/2018 - 18 h 00 - 21 h 00
  • STRATÉGIE DE DIFFUSION & DISTRIBUTION

    6

    Nov


    STRATÉGIE DE DIFFUSION & DISTRIBUTION

    Atelier - Cycle documentaire - Automne 2018

    Date / Heure
    6 novembre 2018
    18 h 00 - 21 h 00

    Lieu
    Main Film
    2025 rue Parthenais, Montréal, Qc, H2K 3T2, local #301


    MARDI 6 NOVEMBRE I 18h à 21h

    Formatrice I distributrice chez La Distributrice de films

    Membre 35$ I Non-membre 50$ 


    De l’auto-distribution, en passant par les festivals, les marchés, les galeries, les distributeurs ou bien encore le web, la formatrice passera en revue les différentes étapes de mise en marché, les outils promotionnels indispensables, les acteurs clés et les lieux potentiels de diffusion, afin que vous soyez en mesure de mettre en place une méthodologie pertinente. un essentiel à ne pas manquer!


    Sarah El Ouazzani
    Sarah El Ouazzani oeuvre principalement dans la distribution, la programmation en festival et plus récemment la production.
    Auparavant, au sein de 3.14*Collectif, elle était directrice de la distribution. Dans ses fonctions elle a notamment accompagné plusieurs documentaires et fictions tels que A WORLD NOT OURS et A MAN RETURNED de Mahdi Fleifel, Ours d’Argent à la Berlinale ou encore BIENVENUE À F.L. et LA COUPE de Geneviève Dulude-De Celles, Grand Prix du jury à Sundance.
    Aujourd’hui, au sein de La Distributrice de films, elle poursuit ses activités en cherchant toujours à promouvoir et défendre des oeuvres singulières.
    Elle a été programmatrice au festival A Long Week of Short Films de Shanghai, conseillère à la programmation au Festival International du Film Documentaire d’Agadir (FIDADOC) et programmatrice des longs métrages au Festival du nouveau cinéma en 2017.

     

     

  • ÉCRITURE DOCUMENTAIRE AVEC JEAN-FRANÇOIS CAISSY - 24/11/2018 - 10 h 00 - 17 h 00
  • ÉCRITURE DOCUMENTAIRE AVEC JEAN-FRANÇOIS CAISSY

    24

    Nov


    ÉCRITURE DOCUMENTAIRE AVEC JEAN-FRANÇOIS CAISSY

    Atelier - Cycle documentaire - Automne 2018

    Date / Heure
    24 novembre 2018
    10 h 00 - 17 h 00

    Lieu
    Main Film
    2025 rue Parthenais, Montréal, Qc, H2K 3T2, local #301


    SAMEDI 24 NOVEMBRE I 10h à 17h & JEUDI 6 DÉCEMBRE I 18h à 22h
    ATELIER EN DEUX PARTIES
     
    Formateur I Jean-François Caissy, scénariste et réalisateur (Premières armes, La marche à suivre, La belle visite, La saison des amours)
    Membre 125$  I  Non-membre 175$ 

    Trop souvent délaissée ou abstraite, l’écriture documentaire est pourtant essentielle à la naissance d’une œuvre forte. Dans ce cadre, Jean-François Caissy a développé une approche particulière qu’il partagera avec vous tout au long de cet atelier. Ainsi vous serez accompagné à définir les éléments narratifs clés pour construire votre récit documentaire, à poser des choix d’ordre esthétiques et éthiques, et découvrirez certains dispositifs que vous pouvez utiliser. Également, vous pourrez mieux structurer vos idées, définir vos intentions et réussir à les transmettre tout en développant votre style narratif. La formation mise par ailleurs sur l’échange avec le groupe à travers l’analyse de différents projets et le visionnement d’extraits.
    Cet atelier vous plonge au cœur de la pratique tout en favorisant la réflexion.

    Il est recommandé d’envoyer un synopsis court, une note d’intention (1 page) ainsi qu’une ébauche de scénario si possible au plus tard 10 jours avant à l’adresse suivante: services@mainfilm.qc.ca.


    Originaire du village de Carleton-sur-Mer au Québec, Jean-François Caissy œuvre en tant qu’artiste indépendant dans les domaines du cinéma et des arts visuels. Après un début prometteur avec le documentaire LA SAISON DES AMOURS (2005), il réalise ensuite LA BELLE VISITE (2009), qui lui vaut une première reconnaissance internationale. Présenté en première mondiale au 60e Festival du film de Berlin, le film remporte le prix du meilleur documentaire au FICFA et est sélectionné dans bon nombre de festivals à travers le monde.
    LA MARCHE À SUIVRE (2014), troisième long métrage documentaire du cinéaste, fut présenté en première mondiale à la 64e Berlinale pour ensuite remporter le “World Pulse Award” du meilleur documentaire au festival IndieLisboa, au Portugal”. Le film remporte également une mention spéciale au Camden International Film Festival et au RIDM, en plus d’être présenté au Museum of Modern Art de New York dans le cadre de la série “MoMA Presents”.
    Photographe de formation, Jean-François Caissy poursuit également une pratique en arts visuels. Son installation vidéo DERBY (2011) fut présentée au Centre Clark à Montréal ainsi qu’au Anthology Film Archives à New York. Plus récemment, son installation vidéo EXPOSITION AGRICOLE (2017) fut présentée à la Cinémathèque québécoise à Montréal et à la galerie Espace F de Matane.
    Son plus récent film, PREMIÈRES ARMES (2018), lui vaut une troisième invitation à la Berlinale.

     

     

soutien aux cinéastes indépendants