Évènement à venir

  • Direction d'acteur.trice.s et mise en scène | En présentiel - 15/10/2022 - 29/10/2022 - 13 h 00 - 5 h 00
  • Direction d'acteur.trice.s et mise en scène | En présentiel

    15

    Oct

    -

    29

    Oct


    Direction d’acteur.trice.s et mise en scène | En présentiel

    Avec la participation financière du gouvernement du Québec - Formation longue durée

    Date / Heure
    15 octobre 2022 - 29 octobre 2022
    13 h 00 - 5 h 00

    Lieu
    Main Film
    2025 Rue Parthenais #301, Montréal, Quebec, H2K 3T2, Québec


    Date limite de candidature : 5 octobre 2022 à 23h59
    Coût pour les participants : 250 $
    Temps total de formation : 25 heures
    En présentiel dans les locaux de Main Film.


    Avec la participation financière du gouvernement du Québec, Main Film, dédié à la création cinématographique indépendante, poursuit sa mission d’accompagner les cinéastes émergent.e.s toujours plus loin.

    Cette formation pratique centrée sur la direction d’acteur.trice.s dans sa globalité offre une rare opportunité pour les réalisateurs.trices et les comédien.ne.s de pouvoir apprendre à travailler ensemble avant un tournage et d’appréhender de manière pointue les rôles de chacun.e. En addition, ce programme couvre la mise en scène, les répétitions de table, les castings, les institutions de représentations et obligations légales reliées ainsi que la coordination d’intimité. Il permet donc de comprendre aussi bien les enjeux artistiques que réglementaires.


    La formation est donnée par Kristina Wagenbauer, réalisatrice et formatrice de talent en duo avec Charlotte Aubin, comédienne à succès, qui participeront à l’intégration de chaque participant.e pour créer une cohorte unie et solidaire.
    Elles permettront aux participant.e.s de maîtriser les éléments clés suivants :

    • Les différentes méthodes de direction d’acteur.trice et comment il.elle doit  moduler sa performance en fonction de la mise en scène de chaque plan.
    • Les habiletés à communiquer vos intentions aux acteurs.trices  et à les traduire en terme de cadrage.
    • Pour les participant.e.s comédien.ne.s, moduler son jeu en fonction des intentions exprimées et de la mise en scène.

     

    En parallèle, les participant.e.s appréhendront également les sujets suivants :

    • Organisation et déroulement d’un casting avec Tania Arana, directrice de casting.
    • Obligations légales et réglementaires pour les réalisateurs.trices et les acteurs.trices à travers la présentation des différentes institutions reliées avec des représentant.e.s de l’UDA, l’ACTRA, l’ARRQ et de la Guilde Canadienne des Réalisateurs.
    • Adopter une démarche responsable grâce à la coordination d’intimité avec Stéphanie Breton, coordinatrice d’intimité.

     

    La formation mettra l’accent sur la pratique afin de rendre plus concrets et plus facilement assimilables les notions et différents enseignements présentés. Elle mettra l’accent sur la découverte de concepts à travers le visionnement d’œuvres, de lectures et d’exercice concrets de mise en situation (lectures de scénario en groupe, mises en scène dirigée, exercices pratiques d’audition, etc). Grâce à nos équipements et à nos installations qui seront mis à disposition, les participant.e.s seront en mesure de visionner leurs exercices et de faire un retour critique en groupe.


    La formation est ouverte à 8 personnes seulement – 4 réalisteur.trice.s et 4 comédien.ne.s.  Les participant.e.s auront donc accès à un suivi personnalisé et appliqué à leur projet et seront fortement encouragés à interagir avec les formatrices.

    La formation s’adresse aux travailleur.se.s autonomes en arts médiatiques résidant sur l’île de Montréal.

    Votre dépôt de candidature devra être envoyé à directeur@mainfilm.qc.ca avant le 5 octobre 2022 à 23h59. Il comprendra :

    • Une lettre de motivation
    • Un CV artistique

    La formation aura lieu en présentiel

    Calendrier détaillé :

    Module 1 | Kristina Wagenbauer (réalisatrice) et Charlotte Aubin (comédienne)

    • Samedi 15 octobre de 13h à 17h (4h)
      Répétitions de table
    • Samedi 22 octobre et dimanche 23 octobre de 10h à 17h (12h) – incluant 1h de pause par journée
      Direction d’acteurs.trices et mise en scène

     

    Module 2 | Tania Arana (directrice de casting)

    • Mercredi 26 octobre de 18h à 21h (3h)
      Préparation et processus de casting

     

    Module 3 | ACTRA – UDA – GCR – ARRQ

    • Samedi 29 octobre de 9h à 14h (4h) – incluant 1h de pause
      Institutions de représentation : obligations légales et réglementaires

     

    Module 4 | Stéphanie Breton (coordinatrice d’intimité)

    • Samedi 29 octobre de 15h à 17h (2h)
      Coordination d’intimité

    Mesures sanitaires liées à la COVID-19 :

    • Le port du masque est à la discrétion des participant.e.s. Cependant, Main Film vous recommande de le porter au moins lors vos déplacements à l’intérieur.
    • Les participant.e.s devront se désinfecter à l’entrée du centre, et avant de toucher les équipements. Une solution hydroalcoolique sera fournie.
    • Les participant.e.s devront limiter leurs déplacements.
    • Les participant.e.s peuvent utiliser les toilettes.

    Kristina Wagenbauer

    Kristina est une scénariste et réalisatrice canadienne, d’origine russe et suisse. Après avoir écrit et réalisé plusieurs courts-métrages primés en festival, elle a co-écrit et réalisé son premier long métrage Sashinka, financé par le fond Talent en vue de Telefilm Canada. Ses films ont été sélectionnés dans 100+ festivals, dont le Festival de Locarno, le Festival de Oberhausen, le Festival du nouveau cinéma et le Festival international de Seattle. Remarqué pour sa sensibilité, son humour décalé et l’excellence de sa direction d’acteurs, le travail de Kristina Wagenbauer a été récompensé par de nombreux prix. En 2021, parallèlement à la sortie de son film documentaire, Babushka, en compétition aux RIDM, Kristina se rend en Suisse pour tourner des épisodes de la série Avoir l’âge pour la RTS. Elle développe présentement Superluminal, un long-métrage de fiction produit par Art&Essai et plusieurs autres projets de fiction et documentaire.

    Charlotte Aubin

    Révélée en 2006, à 14 ans, grâce à sa prestation dans l’adaptation québécoise du film Roméo et JulietteCharlotte Aubin a, depuis, emprunté un chemin des plus personnalisés et réfléchis. Elle s’est lancée dans une formation de quatre ans à l’École nationale de théâtre afin de perfectionner sa culture et son jeu d’actrice. Dès sa sortie, en 2015, Charlotte a décroché différents rôles dont des premiers rôles dans la série Blue Moonréalisée par Yves-Christian Fournier, ainsi que dans le dernier film des cinéastes Mathieu Denis et Simon Lavoie, Ceux qui font les révolutions à moitié n’ont fait que se creuser un tombeau. Charlotte a également renoué avec le cinéma en offrant une performance surprenante dans Mad Dog Labine de Renaud Lessard et Jonathan Beaulieu-Cyr, où elle a d’ailleurs été coach de jeu pour les non-acteurs du film. Nous la découvrirons prochainement dans la série Virage, réalisé par Catherine Therrien et produit par KOTV où elle tient le rôle principal de Frédérique Lessard, athlète olympique de patinage de vitesse, ainsi que dans le long-métrage Au Revoir Le Bonheur de Ken Scott.

    Tania Arana

    Tania Arana a effectué une formation d’acteur à Paris après des études en communication. D’origine multiculturelle, elle a vécu dans de nombreux pays avant de s’installer à Montréal où elle souhaite se mettre au service de son art et de sa passion en tant que directrice de casting. Elle fait ses débuts de façon autodidacte en 2015 avec le court-métrage « Maman(s) » qui remporte Sundance, le TIFF et le César du meilleur court-métrage. Après d’autres courts métrages et web-séries notables en France et au Quebec, elle collabore une nouvelle fois avec la réalisatrice Maimouna Doucouré pour qui elle recherche les rôles principaux de « Mignonnes ». Sa première distribution sur un long-métrage obtient une belle reconnaissance à travers le monde, notamment pour Fathia Youssouf qui reçoit le César du Meilleur Espoir Féminin en 2021. Elle poursuit aujourd’hui son travail avec notamment les prochains longs-métrage d’Anne Emond et Kristina Wagenbauer.

    Stéphanie Breton

    Stéphanie travaille présentement sur plusieurs projets, qui incluent La Cordonnière (Réal François Bouvier), Lignes de Fuite (Réal: Myriam Bouchard/Catherine Chabot-Cinemaginaire) et Disappointment BLVD (Dir:Ari Aster- prod A24/Maman Sait mieux). Elle a commencé a étudier la direction d’intimité en 2018 avec les pionniers IDC (Intimacy Directors and coordinators) et depuis 2021 pour l’écran avec ICC (intimacy coordinators canada) cumulant plus de 100 heures d’études diverses pour faire ce métier. Actrice bilingue (membre de l’UDA, d’ACTRA et Equity) avec plus de 20 ans de métier tant à l’écran que sur scène ou pour les jeux vidéos. Elle a dirigé plus d’une douzaine de pièces de théâtre, en français et en anglais, ainsi qu’avoir des crédits en dramaturgie et comme co-directrice artistique du Festival Tout’Tout court. Elle a aussi enseigné le patinage artistique pendant 20 ans et l’éducation du domaine de l’intimité pour la scène et l’écran est sa nouvelle passion.

     

    À propos de l’ACTRA
    Défenseur de la culture canadienne depuis 1943, ACTRA est un syndicat, géré par ses membres, qui continue de protéger les droits et le respect du travail des artistes professionnels.
    ACTRA Montréal représente plus de 3 000 des 28 000 artistes professionnels au Canada qui travaillent dans les médias enregistrés de langue anglaise au pays.

    À propos de l’UDA
    L’Union des Artistes (UDA) représente les artistes professionnels œuvrant en français au Québec et ailleurs au Canada, de même que tous les artistes œuvrant dans une autre langue que le français sauf dans une production faite et exécutée en anglais et destinée principalement à un public de langue anglaise. Sa mission défendre les intérêts sociaux, économiques et moraux de ses membres, qui sont pour la plupart des travailleurs autonomes. Au cœur de ses activités : négocier des conditions minimales de travail et de rémunération des artistes dans les secteurs de sa compétence et assurer le respect des ententes collectives. Au 1er mars 2021, l’Union des artistes (UDA), qui est un syndicat professionnel, représente 12 914 artistes dont 8 238 membres actifs (dont 4 136 (50,2%) sont des femmes et 4 102 (49,8%) sont des hommes) et 4 676 stagiaires (dont 2 383 (51%) sont des femmes et 2 293 (49%) sont des hommes), regroupés au sein de quatre champs de pratique artistique : acteurs, chanteurs, animateurs et danseurs.

    À propos de la Guilde Canadienne des Réalisateurs
    Convaincus que la Guilde canadienne des réalisateurs était la meilleure organisation pour les représenter, 15 artisans du milieu du cinéma et de la télévision déposèrent, le 1er novembre 1981, une demande afin que le Conseil du Québec de la Guilde canadienne des réalisateurs soit officiellement reconnu selon la Loi sur les syndicats professionnels du Québec. Quarante ans plus tard, le Conseil du Québec de la Guilde canadienne des réalisateurs (DGC QC) représente plus de 800 membres issus de catégories couvrant plusieurs facettes de la production cinématographique et télévisuelle, autant sur les plans artistique que logistique.

    À propos de l’ARRQ
    L’Association des réalisateurs et réalisatrices du Québec (ARRQ) est une association professionnelle reconnue par la « Loi sur le statut professionnel et les conditions d’engagement des artistes de la scène, du disque et du cinéma (S-32.1) » qui comprend plus de 800 membres réalisateurs et réalisatrices pigistes œuvrant principalement en français dans les domaines du cinéma, de la télévision, du web et de l’animation. Elle s’emploie à la défense des intérêts et des droits professionnels, économiques, culturels, sociaux, moraux de tous les réalisateurs et réalisatrices du Québec en toute occasion et dans tout dossier. Parmi les actions vouées à la défense des droits des réalisateurs et au respect de leurs conditions de création, l’association négocie des ententes collectives, rédige et participe à l’élaboration de mémoires tout en collaborant à de nombreuses études.